Paris Métro Simulator : immersion dans un monde de brutes

Z’y croyez-vous ? « Ouais bon bah maintenant, tu vas conduire des métros ». Hé, j’ai pas signé pour ça moi ! Et puis j’aime pas prendre le début du service, t’sais, quand tous les mecs bourrés rentrent de leur nuit blanche. Ca j’aime pas. Bon, l’avantage, c’est que de dans ma cabine, personne va m’emmerder à me parler. « Bonjour, au revoir », qu’est-ce que j’en ai à foutre ? Je suis le conducteur, moi, pas le présentateur du TéléAchat. Oh, qu’est-ce qu’ils me gonflent.

Bon. Au moins j’ai du bol, je peux choisir la ligne que je veux. Moi, ce qui me fait kiffer, c’est la ligne 1. Ouais, parce qu’à la base, elle est automatisée. Et aussi parce qu’elle couvre les plus jolis coins de Paris. Et merde, on commence de Château de Vincennes, ça commence bien… Moi je choisis le dernier modèle de métro, faut pas déconner. C’est quoi tous ces boutons ? Ah, y a que les gros boutons rouge et jaune qui servent. Nickel, ça va pas me demander beaucoup d’énergie et encore moins de neurones. Jaune pour ouvrir la porte, rouge pour la fermer. Et pousser la manette, pour atteindre la bonne vitesse. Et si je roule plus vite, rien que pour voir ? Ah merde, j’ai des pénalités. Bon. « Bérault ». Quoi Bérault ? MEEEEEEEEEEEEERDE.

Bon, tant pis, je ne raterai pas Saint-Mandé. Et puis personne ne monte à Bérault, en vrai. Hahaha. Et si je décide de rouler à fond, les portes ouvertes ? Tu crois qu’ils s’envolent ?

En attendant de savoir si les accidents de personne sont pris en compte dans ce jeu, je rate ma propre station de métro. Paris Métro Simulator, le RATP en 2D avec les vrais sons, est un jeu mobile sympa, qui vaut une poignée de centimes sur les marketplaces. Les mises à jour sont fréquentes, et les lignes s’allongent. J’attends avec impatience une maj pour le RER – parce que les MI09 c’est quand même la crème du RER – et la version hardcore qui serait en temps réel avec les accidents, les morceaux de cuivre volés, les colis suspects et les manifestations. Nostalgiques, usagers ou simples curieux, c’est un jeu qui vaut le détour, pour peu qu’on ait 0,99 centimes à dépenser. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que le type s’est bien emmerdé à rendre son jeu le plus réaliste possible.

On peut également y jouer sur navigateur, mais sans le son. 

A télécharger sur Play Store et iTunes, à partir de cette adresse, ou sur mobile directement.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s