HomeFront : First Class Community Manager Hadès report to the ship

Les repas de famille chiants qui s’éternisent. Les retrouvailles. La rencontre avec de nouvelles connaissances tellement excitantes. Et la question récurrente et fourbe, qui se glisse entre « et les amours ça va ? » et « tu reprendras bien un peu de dessert ? » : « dis-donc, qu’est-ce que tu deviens? ». Réponse. Fragmentée. Parce que dire exactement ce qu’est un community manager, c’est aussi simple et évident que dépiauter un poulet avec un couteau à beurre. Et croyez-moi, vous n’avez pas envie d’essayer. 

Alors, pour simplifier, je ne vous dirai pas que je mets en place de stratégies sur les réseaux sociaux adaptées aux besoins des clients – parce que non, Instagram ce n’est pas la même chose que Twitter, ni Facebook, et oublions Google +, s’il vous plaît -. En gros, vous avez envie de vendre plus, vous avez envie que vos fans vous aiment plus, vous avez envie de faire un ravalement de façade et bosser sur votre image, je suis votre homme. Ou votre femme en l’occurrence. Encore faut-il que vous vous rendiez compte que vous avez besoin de nous. Parce qu’okay, contrairement au HTML, PHP, et autres C++, uniquement parlés par les collègues développeurs, tout le monde parle – plus ou moins bien, oui c’est gratuit – français. Donc faire des publications, c’est facile non? ‘Fin j’veux dire, suffit de savoir aligner quelques mots et d’appuyer sur un bouton. Dans le pire des cas, il faut planifier l’article/publication/autre. En rajoutant une image. Voilà, c’est bien. C’est un peu plus dur que ça. Parce qu’il y a des moments pour publier, parce qu’il faut savoir lancer une idée en 140 caractères, parce qu’on fait aussi de l’événementiel, et qu’on rentre en contact avec les gens. Enfin pas tous. Mais c’est ce que j’aime dans mon métier. Mettre un visage sur les millions d’internautes qui forment la toile. Oui, je suis peut-être un peu idéaliste, mais c’est comme ça que ça s’est passé sur Mass Effect Saga, et que j’ai été mordue.

Non, je ne vous dirais pas ça. Parce que peut-être que vous commencerez à vous méfier des réseaux sociaux. De tout ce qui s’y dit. Parce que nous avons tous un but. Et que le média n’a jamais autant revêtu son sens littéral de moyen. Alors je vous dirais simplement que, oui, comme vous le pensez, je passe ma vie sur Facebook et Twitter, à ricaner devant des vidéos de chats, à faire des privates jokes avec les collègues CM sur des mèmes que je ne maîtrisais pas à ma troisième année de licence – c’était il y a deux ans, pour celui qui se pose la question. Voilà. Je suis payée à rien foutre sur internet. Et en plus comme je travaille dans le milieu du jeu vidéo, je suis aussi payée à jouer. C’est plus simple.

Oui, c’est un peu coup de gueule. Mais quand je sors de ma caverne des Hauts-de-Seine pour oser affronter le monde réel – en fait tous les vendredi, à partir de 19h00 à Saint-Lazare -, il y a une colère qui commence à sourdre. Les gars, réveillez-vous. Vivez avec votre temps, courez avec lui. Oui, des devs, il y en a besoin. Mais des CM aussi. Parce que quand vos marques se cassent la gueule suite à un faux pas sur les réseaux sociaux, c’est nous qui sommes en première ligne. On essuie le feu, on essaie de rattraper les bourdes, on fait de la médiation. On fait ce qu’on peut pour sauver le navire, empêcher le Titanic de couler, et parfois, c’est vraiment pas simple. Parce qu’il y a une question d’empathie, et de déontologie. Je vous raconterai peut-être un jour ce dernier point. Le marketing oui. Mais les valeurs aussi. Aussi étonnant que ça puisse paraître. Et non, on n’est pas tous des enculés qui se font du fric sur la crédulité des consommateurs.

“My life amounts to no more than one drop in a limitless ocean. Yet what is any ocean, but a multitude of drops?”

– David Mitchell, Cloud Atlas

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s