[Throwback Thursday] Haute Tension, Alexandre Aja

Inauguration de la rubrique qui fait fureur sur les réseaux sociaux, j’ai nommé le Throwback Thursday. Tous les jeudi – ou presque -, un article sur quelque chose qui sent un peu la poussière et que je redécouvre avec plaisir – ou non. Premier film à être passé au crible, Haute Tension, d’Alexandre Aja, le frenchie responsable du reboot de La Colline a des yeux. Retour presque 10 ans en arrière.

high-tension

Synopsis : Marie (Cécile de France, fraaaaaîche, coupe à la garçonne, sexy en diable, l’innocence même), part pour des vacances studieuses au fin fond de la campagne avec sa pote Alex (Maïwen, toute jeune, qui depuis a fait ses armes dans la réalisation, avec le chef-d’oeuvre Polisse, que je ne saurais que trop recommander). Elle a un gros faible pour elle, ne le dit pas, et préfère passer la nuit seule à se tripoter en pensant à elle dans cette maison isolée de tout, glauquissime, où personne n’aurait envie de passer ses vacances, même en étant payé. Manque de bol, un céréal-killer s’invite à la fête champêtre et décime la famille. N’écoutant que son courage – et ses hormones -, Marie va tout donner pour sauver Alex, prise en otage par le taré.

Pour une époque qui n’avait pas encore connu A Serbian Film et sa débauche inutile et incompréhensible de gore, avec une génération élevée au slasher et au croquemitaine, Haute Tension a eu son petit effet. Si les critiques ont été mitigées à son égard, il reste un goût de culte à la vision du film. Second visionnage pour moi, et entre temps, Martyrs est passé avec sa déferlante de gratuité – cette fameuse scène de massacre familial… -. Alors, qu’en est-il?

Verdict : le film a mal vieilli. La fameuse scène de décapitation sauvage dans la cage d’escalier fait cheap. La scène d’égorgement fait cheap. Quand on a vu Martyrs – qui, on est bien d’accord, n’est pas le pire des films gores des cinq dernières années -, tout paraît risible dans ce film. Si les effets sont cheaps – petit budget oblige -, les sons sont vraiment super chiants et agressifs. On aura déjà vu Maïwenn et Cécile de France en meilleure forme – et évidemment, avec les années, elles sont devenues de chouettes actrices. Enfin, Haute Tension est victime de sa construction, puisque tout repose sur le twist final. Et une fois qu’il est expliqué, il perd de sa magie.

Haute-Tension-DVD-Zone-2-876820578_ML

Les slashers vieillissent mal, et pourtant, il y a de la tendresse. Parce que l’effort est louable, même si c’est ultra cheap. A la même époque sortait « ILS » avec Olivia Bonamy, qui se déroulait au fin fond de la Roumanie. Les slashers et autres films d’horreur français se font rares, et bon nombre de réalisateurs sont partis aux US. Sans doute pour bénéficier d’un meilleur budget et d’un pays à la culture de film d’horreurs plus naturelle. C’est le cas d’Aja, parti réaliser Piranha, La Colline a des yeux, Mirrors et Maniac. Mais alors pourquoi regarder Haute Tension ? Pour Cécile de France, toujours touchante, le subtext, et justement ce côté cheap-pop-corn-plaisir-de-dépoussiérer-une-relique. 

… Et puis on rigole bien. C’est glauque, c’est gratuit, c’est jouissif – je suis désormais incapable d’écouter Sarà Perché Ti Amo sans imaginer une scie circulaire sanguinolente.

Conclusion : le label « soirée pizza bière entre potes » est décerné à Haute Tension

Pizza bière

Publicités

Une réflexion sur “[Throwback Thursday] Haute Tension, Alexandre Aja

  1. C’est marrant parce que le seul endroit où je trouve que le cinéma français à intérêt, c’est dans le style gore & co. J’ai jamais compris pourquoi il n’y avait que dans ce style que je nous trouve réellement bon.

    Dans la continuité de « A Serbian Film » qui tape d’un bon level dans le trash à la limite du déviant avec son porno gore, tu as aussi « The Human Centipede » qui est pour moi passe encore un cran au-dessus. Âmes ou estomac sensibles s’abstenir. Heureusement que le second volet est en noir et blanc… Et dire que le 3ème doit arriver l’année prochaine, on nous promet un diplopoda de cent humains :-S

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s